24 janvier 2009

Mes Blessures (2)

Depuis cette rupture téléphonique avec ma mère, il y a une vingtaine d'années, jamais je n'ai re-contacté ma mère, ni elle non plus. Mon frère non plus. Tout ça est loin d'être anodin en regard de mes tentatives de suicide et syndromes dépressifs récurrents.
A ce jour, avec la succession à régler, je me pose encore bien des questions.
Mon premier mouvement a été de refuser cette succession. Le notaire a paru étonné. Chéri aussi, qui m'a dit qu'il n'y avait peut-être pas de raison objective à tout laisser à mon frère. Il sait, lui, comme je peux me faire du mal à moi-même (toujours cette bonne vieille culpabilité inculquée par ma mère...).

Alors, je temporise, j'ai dit au téléphone au notaire que j'accepterais peut-être, qu'il m'envoie les papiers; mais j'ai besoin de réfléchir; d'écouter mes ressentis. Tout cela m'est si douloureux; je ne peux m'empêcher de penser à Papa, si lointain, si étranger, à cause de ma mère. Quel gâchis ! Et, par conséquence, elle aussi m'a été étrangère, à cause du mur qu'elle a mis entre elle et moi, ce mur de silence à propos de Papa. Finalement, je me vis, je me sens comme une orpheline, une vraie; celle qui n'a PAS de parents; pas celle qui a des parents morts; cela fait une énorme différence; cela fait que je me sens seule en dedans; si seule.

Je pense contacter mon frère. Mais j'ai peur aussi. Peur de lui, bien sûr. Je suis tellement perdue dans tout ça. Il va me prendre pour un monstre, peut-être.

Que penser ? Que décider ? Je voudrais me sentir en paix dans mon cœur. Peut-être pourra t'il essayer de comprendre que, lui et moi n'avons pas eu la même mère, en vérité. C'est à dire que nous avons eu avec elle des relations très différentes. En ce qui me concerne, des relations extrêmement conflictuelles, qui m'ont atteint profondément parce que je suis quelqu'un d'hyper sensible. ça, je pense quelle ne le savait pas, qu'elle ne le sentait pas, puisqu'elle s'est fermée à la parole,au dialogue, quand Papa est mort.

Finalement, ma mère et moi, nous ne nous sommes pas rencontrées vraiment. C'est dommage. Si dommage. Mais il est trop tard, maintenant.

Alors, avec mon frère, je voudrais que paix soit faite. Lui, il a toujours approuvé, je crois, ma mère. Mais à présent, tant de temps a passé. Il est adulte, moi aussi. Et j'ose penser que, peut-être, nous pourrons avoir entre nous autre chose qu'une chape de silence.

A suivre,encore...

Posté par cath2 à 10:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Mes Blessures (2)

    L'absence est souvent la plus insistante des présence...

    Je veux juste te dire que je t'envoie une pensée et que je te souhaite plein d'amour pour passer au travers!

    Posté par Vertige, 27 janvier 2009 à 21:05 | | Répondre
  • coucou

    Juste un petit clin d'oeil en passant pour t'encourager à aller de l'avant (à ton rythme) et, en ayant foi en toi !
    Gros Bisous
    A.

    Posté par Claire de Lune, 27 janvier 2009 à 21:39 | | Répondre
Nouveau commentaire