02 mars 2009

Dites-moi que c'est Un mauvais rêve

Passer un bon week-end : voir note précédente.
Samedi Soir réussie, avec beaucoup de joie, de rires et de tendresse partagées,
Dimanche, Phiphine qui vient ensoleiller cette journée un peu grise côté météo,
Un déjeuner gastronomique "faut maison" par moi,
Une petite sieste pour Le Belle, fatiguée de sa soirée "Anniversaire de copine" de la veille,
Chéri qui tapote sur l'ordinateur pour préparer ses meetings aériens de la saison 2009,
Moi qui, allongée sur la canapé, près de "Belle Endormie", lit un "bon gros bouquin",
La Belle qui s'éveille, un thé à trois au coin de la cheminée,
Son Papa la conduit à la gare; elle rentre chez elle,
Nous dînons léger-léger,
Puis, après avoir bien discuté de tout, de rien, de la vie, nous montons nous coucher,
Nous lisons au lit, douce habitude,
....................
Quand , vers 22h30, la sonnette de la porte d'entrée retentit avec insistance,
Chéri se lève, va voir à la fenêtre,
puis s'écrie, de l'angoisse dans la voix : J'arrive-j'arrive-j'arrive.

Et....

C'est mon amie, ma voisine amie, qui vient de perdre son fils, écrasé par le train à la gare du village.

La nuit fut dure, cruelle, c'est si, si injuste... 19 ans, une petite amie, une petite sœur de 12 ans effondrée, une mère décomposée, un beau-père pâle, si pâle.

Mon Dieu, comment est-ce possible ? C'est si stupide, si injuste. Il n'a rien vu, rien entendu et ce n'est pas un suicide, mais bel et bien un accident, un terrible accident.

Ce matin, quand j'ai passé le passage à niveau, j'ai eu le cœur serré.

Ce soir, je suis seule à la maison, J'ai envie d'aller les voir, de leur faire des crêpes et d'être là, d'être là AVEC eux, parce que c'est dur...

Qu'en pensez-vous ?

En fin d'après-midi, je vois ma psy pour ma dépression et mon traitement, mais je ne PEUX pas rester là, à ne rien faire. La Petite de 12 ans se renferme sur elle-même, ne pleure pas; pour protéger sa maman. Comme moi quand Papa est mort quand j'avais 11 ans. Hier, je lui ai parlé, à Jo (la petite fille). Elle se veut courageuse, mais elle est avant tout une petite fille. Pas une adulte.

Elle a besoin de vivre ce drame en enfant, pas en adulte; sinon elle ne s'en sortira pas, comme moi qui traîne encore tout ce drame avec Papa...

Donnez-moi votre avis, s'il vous plaît.

Je ne savais pas à quel point je la considérais comme une amie... une vraie... je pensais que notre relation était du "bon voisinage". Non; je suis dévastée, j'ai un chagrin immense, une empathie qui me pousse vers elle, parce que je sais, je me souviens... Une simple présence compréhensive, ça fait du bien, ça aide. Même en étant totalement impuissante, la présence aide, soutient.

Votre avis ?

Bises tristes,

Cath

Posté par cath2 à 12:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Dites-moi que c'est Un mauvais rêve

    Mon Dieu !

    Cela fait un moment que je n'ai pas passé ici et qu'est-ce que j'y trouve ... Les mots me manquent, le moral pas au top non plus mais en lisant ça je me dis que je n'ai pas le droit de me plaindre.
    C'est terrible ! Rien de pire que de perdre un enfant ! C'est d'une injustice !
    Gros Bisous à toi ma Cathou et sois près de ton amie

    Posté par Claire de Lune, 04 mars 2009 à 16:53 | | Répondre
  • Oh, quelle terrible tragédie. Te donner un avis, c'est tellement difficie, mais toi qui est passée par là, toi seule peut vraiment savoir de quoi à besoin, ou de que ressent cette petite fille, si sa maman est d'accord, peut-être peux tu essayer d'echanger un peu avec elle.
    J'ai relu 2 ou 3 fois ton poszt, j'ai le coeur serré. Quelle horreur de partir avant ses enfants, surtout dans des conditions aussi dramatiques.
    Je te souhaite plein de courage.
    Bisous

    Posté par Gren, 05 mars 2009 à 21:00 | | Répondre
Nouveau commentaire