14 avril 2009

Retour

Me revoici après une interruption assez conséquente : environ un mois. Quand même ! En même temps, je suis soulagée de reprendre l'écriture, et perplexe : le fait d'avoir donné, à quelqu'un qui me connaît et que je connais "en vrai", le lien de mon blog, m'a bloquée dans mon écriture. Phénomène intéressant et questionnant. Souci d'être jugée; auto censure qui filtre, dans la tête, toute velléité d'écrire : "oh non, pas là-dessus !" alors que P. a pu lire tout le contenu du blog, tout en me connaissant bien.

Que crains-je, en réalité ? Ne suis-je pas en train de projeter sur P. les jugements que mon Surmoi a à mon sujet ? Bien sûr ! C'est évident. Alors, place : "Monsieur mon Passé, laissez-moi passer !!!"

Je m'en vais concocter quelques notes, de ci, de là... lalalère... A Plus !

Posté par cath2 à 10:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Retour

    super !

    si seulement le passé pouvait nous laisser passer !
    C'est si bien dit ma belle !
    Tu sais le Net est tellement vaste, nous ne sommes pas obligées de déposer nos maux (mots) au pied du même arbre ....
    Bisous et @ ++++
    A.

    Posté par Claire de Lune, 14 avril 2009 à 15:42 | | Répondre
  • Bloquée?

    Oui, je comprends. J'ai été longtemps dans le cas. Et puis un jour je me suis dit: "Tant pis! J'ai besoin d'être naturelle, sincère, et si on me juge d'après mes mots, eh bien on me juge! Même si c'est quelqu'un qui me connaît. Il fera la part des choses , je pense".
    Rien n'est plus important que se montrer telle qu'on est. Et tu as raison: dis "Place" à ton Passé! C'est toi qui décides, pas lui: il est loin. Ne te retourne pas, va de l'avant!
    Amitié, Cath, merci pour ton gentil passage sur mon blog!

    Posté par Lorraine, 18 avril 2009 à 13:22 | | Répondre
  • Hello!
    Moi c'est pareil. Il y a des écrits qui ne peuvent être dévoilés qu'à des inconnus.

    Orchidée, tu as vu? Connais-tu leurs noms?
    Bonne journée!

    Posté par Yog, 11 mai 2009 à 09:09 | | Répondre
Nouveau commentaire